Le rose et le bleu…
Le rose et le bleu

Le rose et le bleu…

Souvent certains parents (surtout les papas d’ailleurs) qui viennent à la boutique pour acheter du matériel de puériculture ou des vêtements pour leur enfant, sont réticents à l’idée d’acheter des articles selon la couleur…

Ils ne veulent pas de rose pour leur garçon (c’est surtout dans ce sens d’ailleurs) ou de bleu pour leur fille…

 

Mais savez-vous que l’attribution du rose pour les filles et du bleu pour les garçons ne date que des années 1900 ? Et mieux encore, savez-vous qu’avant, on habillait les petites filles en bleu et les petits garçons en rose ??

Au Moyen-âge les vêtements étaient blancs, symbole de pureté et d’innocence, aussi bien pour les garçons que pour les filles. Ils portaient des robes blanches et ceci jusqu’à leurs 6 ans. La notion de nouveau-né à cette période là, n’existait pas.

Puis durant 700 ans, par tradition chrétienne les petites filles ont été habillées en bleu car il représentait la couleur de la Vierge Marie, symbole de pureté divine et de féminité.

le rose et le bleu

En effet, le bleu a fait son entrée dans le monde occidental grâce aux catholiques et aux orthodoxes qui portant une vénération à la vierge Marie, souhaitaient la revêtir d’une couleur aux pigments chers… le lapis lazuli… Le bleu devint alors la couleur divine, la couleur féminine par excellence tandis que le rose (qui était en fait considéré comme un rouge très pale) était un symbole de virilité et de pouvoir, du sang… Il était porté par les hommes… Jésus, Dante, Henri IV…

C’est la marquise de Pompadour qui va trouver le rose d’une « finesse exquise » et se mettre à le porter puis vite imposer cette couleur à Versailles, bientôt copiée par les femmes de la Cour… Arrive alors la période du mouvement romantique et le rose s’éloigne du rouge. Il devient symbole de tendresse, douceur, féminité. Et les petites filles se retrouvent habillées en rose et les petits garçons en bleu…

Laisser un commentaire